SENEGAL EMMERGENT

En prélude à la rencontre de Paris avec le Groupe consultatif en février prochain, le ministre de l’Economie et des Finances, Amadou Bâ, a rencontré, hier, des députés de la Commission des Finances de l’Assemblée nationale pour un échange sur le Plan Sénégal émergent (Pse). Ces séances d’explication se poursuivront avec les parlementaires mais aussi avec d’autres acteurs du développement national.
La Commission Economie générale, finances, plan et coopération économique de l’Assemblée nationale a été l’hôte du ministre de l’Economie et des Finances pour une matinée d’explication sur le Plan Sénégal émergent (Pse), dans le cadre de la préparation du Groupe consultatif, prévu les 24 et 25 février prochains à Paris. Une rencontre mise à profit par Amadou Bâ et les services techniques parties prenantes de ce document pour exposer, devant les représentants du peuple, les contours de la stratégie qui vise l’émergence de notre pays à l’horizon 2035. « Lors de la session budgétaire, nous avions donné rendez-vous aux députés pour leur expliquer le Plan » qui décline la vision d’un Sénégal émergent d’ici à deux décennies, rappelle le ministre. Le coût du Pse a été arrêté à 10.287,6 milliards de FCfa auquel il faut trouver un financement additionnel de 2.964 milliards de FCfa, dont 1.853 milliards de FCfa auprès des partenaires techniques et financiers et 1.111 milliards de FCfa près du secteur privé. Amadou Bâ a fait comprendre à ses interlocuteurs qu’une démarche participative entoure la mise en œuvre du Pse.

Multimédia
Newsletter